L’AOMF S’INQUIÈTE DES VELLÉITÉS DE SUPPRESSION DE CERTAINES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES DONT LE MÉDIATEUR DU FASO PAR DES ASSISES.

Sur la demande de Mr Marc BERTRAND Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Président de l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF) et Mr Jacques TOUBOUN Secrétaire Général le Défenseur des Droits de la République Française Mr , Son Excellence Monsieur Lieven DE LA MARCHE, Ambassadeur du Royaume de Belgique au Burkina a rendu une visite au Médiateur du Faso, madame Saran SEREME SERE, le mardi 03 Juillet 2018 pour s’enquérir de la situation.

Il s’est agi au cours de cette visite, de faire un retour sur l’actualité relative au Médiateur du Faso, précisément sur une éventuelle suppression ou non de l’institution suite aux recommandations du forum national sur la rationalisation du système de rémunération.

Le Président et le Secrétaire général de l’AOMF rappellent la « Déclaration de Bamako du 03 Novembre 2000 », dont le Burkina Faso est signataire, qui proclame « la consolidation de l’Etat de droit, le renouveau de l’institution parlementaire, l’indépendance de la justice, le principe de contrôle des institutions par des instances impartiales…. ».

Mme le Mediateur les a tenue informé des reponses adequates voir conséquentes, qui ont été données par le Président du Faso lors sa dernière communication officielle sur la question.

L’AOMF apporte tout son soutien au Médiateur du Faso.

L'Institution au quotidien

Les textes fondamentaux

Liens Utiles

...

International

Prestation de serment de madame le Médiateur du Faso
Prestations de serment
Simon COMPAORE, Ministre d'Etat, Ministre de la Sécurité reçu en audience par madame le Médiateur du Faso
Jean Martin COULIBALY, Ministre de l'Education Nationale et de l'Aphabétisation
Madame le Médiateur du Faso, reçue en audience par le Président du Faso