Les Médiateurs de l’AMP-UEMOA ont clos leur Assemblée Générale suivie de la conférence sur le thème « les crises et dysfonctionnements des systèmes éducatifs dans l’espace UEMOA : Rôle des Médiateurs pour des solutions durables ?, le mercredi 03 octo

Un nouveau bureau a été mis en place dont les membres ont été élus à l’unanimité.
Président : Ali Sirfi MAÏGA, Médiateur de la République du Niger ;
Vice-président : Joseph H. GNONLONFOUN, Médiateur de la République du Bénin ;
Secrétaire général : Saran SEREME SERE, Médiateur du Faso ;
Trésorier général : Adama TOUNGARA, Médiateur de la République de Côte d’Ivoire ;
Commissaires aux comptes : Awa AMADOU ABOUDOU NANA, Médiateur de la République Togolaise.
A l’issue des travaux de la Conférence des recommandations ont été formulées qui se présentent ainsi qu’il suit :
« Nous, Médiateurs des pays membres de l’UEMOA, participant du 30 septembre au 04 octobre 2018, à Ouagadougou (Burkina Faso) à la réunion du Bureau, à l’Assemblée générale et à la Conférence Internationale sur « les crises et dysfonctionnements des systèmes éducatifs dans l’espace UEMOA : Rôle des Médiateurs pour des solutions durables ? » ;
- Considérant la fréquence, la multitude, la durée des crises dans les milieux éducatifs et de formation dans l’espace UEMOA ;
- Considérant la récurrence des mouvements cycliques de débrayage dans les formations d’enseignements de base et supérieur ainsi que leurs conséquences sur les systèmes éducatifs ;
- Considérant la nécessité de mettre en place des mécanismes de conciliation rapide pour prévenir et gérer les conflits sociaux dans les formations d’enseignements de base et supérieur ;
- Considérant la nécessité de préserver les systèmes éducatifs, conditions de base pour assurer une formation de qualité, facteur de développement des pays membres de l’espace UEMOA ;
Recommandons aux Etats membres de :
- Poursuivre et achever le processus d’harmonisation des statuts des Institutions de médiation tout en prenant en compte la nécessité de les doter des prérogatives dont l’auto-saisine ;
- Impliquer les Institutions de médiation, notamment à travers l’AMP-UEMOA dans la prévention et la gestion des crises des systèmes éducatifs ;
- Mettre en place des médiateurs au sein des formations d’enseignements supérieurs dans tous les Etats membres de l’espace UEMOA ;
- Mettre en place un espace de concertation et de dialogue social dans les structures d’enseignements supérieurs et de formation professionnelle ;
- Mettre en place un mécanisme national dans chaque pays membre de l’UEMOA, dédié à recueillir des données sur la violence en milieu scolaire et universitaire , analyser et proposer des stratégies et actions susceptibles de prévenir et de juguler ce phénomène ;
- Appliquer la directive relative à l’harmonisation des frais d’inscriptions dans les Universités publiques de l’espace. »

L'Institution au quotidien

Les textes fondamentaux

Liens Utiles

...

International

Prestation de serment de madame le Médiateur du Faso
Prestations de serment
Simon COMPAORE, Ministre d'Etat, Ministre de la Sécurité reçu en audience par madame le Médiateur du Faso
Jean Martin COULIBALY, Ministre de l'Education Nationale et de l'Aphabétisation
Madame le Médiateur du Faso, reçue en audience par le Président du Faso